17 février 2013

L'histoire de la machine à coudre

 Mes machines à coudres
Première machine à coudre de Thimonnier (1793-1857). 1830.     RV-503956
Machine à coudre de Thimonnier
La première "réelle" machine à coudre à été inventée par Barthélémy Thimonnier, un tailleur français.
Elle a été brevetée en 1830. Cette machine à coudre faite en bois pouvait coudre 200 points par minutes, avec un seul fil.

Avant lui, l'Américain Elias Howe, l’Allemand Balthasar Krems, l’Anglais Thomas Saint et l’Autrichien Joseph Maderspeger avaient inventés des espèces de machines à coudre, mais ils sont désormais, presque totalement oubliés.

En 1834, un américain du nom de Walter Hunt utilise pour la première fois  une navette et donc, deux fils.
En 1846, Elias Howe reprend l'idée, et dépose un brevet, mais sa machine n'obtient pas beaucoup de succès.
Machine à coudre Singer
Isaac Merrit Singer améliore une de ces machines qu'il doit réparer. Le 12 août 1851, il dépose un brevet puis créé sa marque : I.M Singer & Co.
Elias Howe le poursuit en justice et malgré le fait qu'il gagne son procès, il ne peut en profiter car les machines de Isaac Merrit Singer ont beaucoup de succès.

En France, les machines à coudre remportent un grand succès.
En 1868, Pierre Cobet brevette la machine à coudre avec une pédale.

En 1871 l'allemand Kayser imagine un dispositif qui permet de déplacer l'aiguille transversalement afin d'obtenir une couture en zig-zag. La même année, l'alsacienne Caroline Garcin, imagine un moteur à ressort, car, à cette époque, l'électricité ne pouvait encore être produite que par des piles encombrantes et onéreuses.
En 1873, Ward invente l'ancêtre de la machine à bras libre utilisée par la marque suisse Elna pour coudre manches et jambes de pantalon.
En 1937, Pfad ajoute à cette machine un moteur.
Fonctionnement d'une machine à coudre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire