18 juillet 2013

Le jeans

Denim indigo
Le jean est sans aucun doute, le pantalon le plus populaire de la planète.
Fabriqué dans une toile en denim, le jean est à l'origine un vêtement de travail.

Le denim :
  Au XVIème siècle, la ville de Gênes (Italie), réputée pour, ce qui est désormais "l'ancêtre" du jeans (une toile de coton et de lin qui ressemble à du velours côtelé) importe ce textile dans tout le reste de l'Europe.
  A Nîmes, les français essayent de reproduire ce tissus, sans grand succès. Au XVIIème siècle, la ville créé une toile de coton à armure de serge qui se fait appelé denim. La toile est ensuite exporté à Gênes, ou elle est teinte en bleu indigo.

Jacob Davis et Levi Strauss :
Levi Strauss et Jacob Davis
  Le pantalon en lui même fut inventé par Levi Strauss et Jacob Davis, réciproquement commerçant de tissus et vêtements, et tailleur.
Jacob Davis a acheté à Levi Strauss du denim, puis a fabriqué un pantalon solide aux éxigences d'une cliente pour son mari bûcheron. Ce pantalon remporte un grand succès auprès des mineurs et des bûcherons.
  En 1872, Davis décide alors de faire breveté le pantalon. N'ayant pas les fonds nécessaires, il demande à Levi Strauss de les lui donner, en échange de quoi, il partageront l'argent rapporté par le vêtement.
En 1873, le brevet est déposé.
Petit à petit, le terme de "jeans", contraction de "de Gênes" s'impose.
En 1874, Strauss et Davis obtiennent un brevet pour les rivets permettant de consolider le pantalon.

Jeans 501 Levi's
Le jeans de la fin du XIXème siècle à nos jours :
  En 1890, le jean 501 apparaît. Ce jeans a cinq poches, une braguette à boutons timbrés et des surpiqûres orange assortit au cuir des rivets et une étiquette de faux cuir cousue à la taille, est considéré comme un classique.
  Pendant la Grande Dépression en 1929, le jeans est adopté par les paysans et travailleurs.
  En 1945, le jeans s'importe des États-Unis jusqu'en Europe.
  En 1950, il symbolise la révolte des jeunes, on l'associe aux blouson noirs et aux Harley, il est même interdit dans les écoles aux États-Unis. James Dean et Marlon Brando le porte.
  Dans les années 70, le jean devient un code vestimentaire du mouvement Hippie. Ces derniers porte le pantalon customisé : on le peint, le brode, le coud de strass, fleurs, bijoux et "peace and love". La forme patte d'éléphant, appelé plus communément "patte d'eph" apparaît.
  En 1978 apparaît le "stone-washed". C'est un processus qui permet de délaver les jeans en bombardant le tissus de petites pierres ponces.
  Vers 1984-85, le marché du jeans s'effondre, et cède sa place au slack, pantalon de toile plus léger et plus habillé. Mais le jeans revient sur le devant de la scène en 1986, et s'impose comme un produit de mode à part entière.
  En 1990 apparaît le "surteint", qui permet de renouveler les jeans et de leurs donner un air plus jeune.
  En 1994, le jean lycra remporte un grand succès auprès de la clientèle féminine.
  En 1996, pour la première fois en France, les femmes achètent autant de jeans que les hommes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire