27 juillet 2013

Yohji Yamamoto

Yohji Yamamoto est un styliste japonais né le 3 octobre 1943 au Japon. "Trésor vivant" dans son pays natal, son style est très épuré, il aime provoquer et dit qu'un vêtement doit échapper à la mode.

Enfance et écoles:
Né d'une mère couturière, Yohji Yamamoto grandit dans l'atmosphère de la mode.
Il fait des études de droit et obtient son diplôme en 1966, avant de se rendre à la Bunka Fashion College, à Tokyo dont il sort diplômé en 1969.

Débuts dans la mode :
En 1972, il décide de créer sa propre marque qu'il nomme "Yohji Yamamoto". Un an plus tard il fonde sa société "Y's". Il lance "Y's for Women" en 1972, puis "Y's for Men" en 1979.
En 1977, il présente sa première collection à Tokyo avec "Y's".
En 1981, il fait défiler sa marque "Yohji Yamamoto" à la Fashion Week de Paris, aux côtés de Rei Kawakubo, sa compagne et créatrice de la marque "Comme des garçons". Sa collection très sombre aux coupes amples contraste avec les autres collections très colorées du début des années 1980. Les avis sont mittigés : certains trouvent la collection choquante, d'autres pensent que Yamamoto est un génie précurseur. La même année, il s'installe avec sa petite amie à Paris.
En 1984, il présente pour la première fois une collection pour homme à Paris.

Succès :
Le succès est à son comble, et tout s'enchaine vite. Yohji Yamamto ouvre en 1985 à Tokyo, la première boutique Yamamoto "Aoyanna Superposition". L'année suivante, il ouvre une boutique à Londres, et celle d'après à New York.
En 1995, il présente "Yohji Yamamoto et Noir collection" à Sapporo, au Japon.
Un an plus tard, il créé son premier parfum.
En 1999, le créateur reçoit le prix international du Conseil des créateurs de mode américains.
En 2002, lors de l'exposition à la Maison Européenne de Paris, il présente son défile Haute Couture "Yohji Yamamoto May I help you ?". Il aime d'ailleurs, créer des expositions qui deviennent elles-même des oeuvres d'arts, en ne respectant pas les principes de la muséographie : ses robes sortent des vitrines pour être touchées, ou en peut les essayer,... Il aime provoquer, rendre des objets précieux sans valeur, en laissant par exemple, des archives dehors, se dégrader.
En 2003, il lance la ligne "Y-3", avec Adidas.
En 2005, 90 modèles du créateur japonais sont exposés au Musée de la Mode à Paris, pour lui rendre hommage.
L'année suivante, une nouvelle exposition ouvre : "Dream Shop" au "Mode Museum" d'Anvers, en Belgique.
D'autres boutiques ouvrent : à Anvers en 2007, sur Gansevoort Street à New York en 2008, et rue Cambon à Paris en 2009.

1 commentaire: